Déploiement de l’autopartage

Preuve de l’intérêt accordé par les acteurs historiques de l’automobile à l’émergence de ces nouvelles entreprises et de ces nouveaux services, des loueurs privés comme Hertz ou Avis ont lancé de nouvelles filiales (Connect by Hertz, Okigo pour Avis) censées répondre aux évolutions du marché de la mobilité. De même, des constructeurs automobiles proposent des services qui pourraient s’apparenter à de l’autopartage par leur ambition. PSA a notamment pris cette direction avec son service Mu. Toutefois, la location d’une voiture étantconditionnée par l’ouverture de la concession, cette activité n’entre pas, stricto sensu, dans le périmètre décrit ici. Renault propose dans une perspective du même type un service R-Access, qui permet aux ZOE, Clio et Captur de disposer d’un boitier d’ouverture à distance en première monte. Les véhicules ainsi équipés sont prédisposés à servir de support à une future activité d’autopartage. Dans la même posture « proactive », le constructeur s’est allié avec Bolloré pour fournir un service d’autopartage BtoC en Indonésie19. Parallèlement, de nouveaux acteurs font également leur apparition et commencent à se positionner sur ce marché naissant de la mobilité partagée. Nous pouvons citer par exemple la société Wattmobile qui, en juin 2014, a lancé son service de location de quadricycles ou de scooters électriques en libre-service sur les parkings des gares SNCF. Plus récemment encore, l’entreprise, spécialisée dans l’installation de stations de petits véhicules électriques a noué un partenariat avec la SNCF pour permettre aux abonnés « Voyageur » de la société de rail, de louer des véhicules via une application dédiée appelée iDPass. La carte fidélité SNCF permet de faire démarrer le véhicule sans badge spécifique20. En 2015, Wattmobile équipera une vingtaine de gares réparties dans toute la France et ambitionne d’étendre son offre à Londres et/ou à Bruxelles. Lancé dans quatre gares : Paris Gare de Lyon, Marseille Saint-Charles, Lille Flandres et Lyon Part-Dieu, le service est principalement destiné aux usagers du rail ayant un besoin de mobilité ponctuel. Dans cette optique, la location courte durée d’un petit véhicule électrique est présentée comme une solution de mobilité plus efficace que les transports en commun. Après une première levée de fonds de 400 000 € en 2012, la PME emploie actuellement huit personnes en région Rhône-Alpes. Parmi les financeurs, on trouve le français Full Charger, spécialisé dans la fourniture de bornes de recharge électrique et investisseur principal. On trouve également des sociétés comme le Crédit Coopératif, Total Développement, EADS Développement ou encore SNCF Développement. De même, le leader mondial de l’autopartage Zipcar a ouvert en septembre 2014 son premier dispositif en France, en mettant à disposition des Parisiens 100 véhicules, de l’utilitaire à la voiture citadine, répartis dans 60 stations en parking souterrain. Source: http://www.lesplusbellesvoitures.com

Published in:Uncategorized |on janvier 9th, 2017 |

Both comments and pings are currently closed.


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 18 articles | blog Gratuit | Abus?